Taxi motos à Lomé : Le refuge des diplômés sans emploi

PAYS : Togo
DATE DE PUBLICATION : vendredi 4 septembre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Emploi
AUTEUR : Daniel Addeh

La première apparition des taxi motos à Lomé remonte à 1990 suite à une grande grève des taxis autos. Leur nombre depuis cette date n’a cessé d’augmenter à cause de la pauvreté et du chômage des jeunes.

En effet, la plupart de ces conducteurs de taxi moto qui sillonnent à longueur de journée les rues de la capitale à la recherche d’éventuels clients sont des jeunes. Parmi eux des détenteurs de diplômes universitaires qui après maintes tentatives pour avoir un poste à la fonction publique, ont malgré eux choisi le métier de conducteur de taxi moto.

Justin KOSSI, titulaire d’un diplôme universitaire en histoire contemporaine de l’université de Lomé, est l’un d’entre eux. Il a accepté raconter son histoire au correspondant de Droit Libre TV à Lomé.

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img