Déplacés de guerre au Mali : après la fuite, une nouvelle vie

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : mardi 29 septembre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société

La guerre les a fait fuir. Pour la plupart, les personnes ont fui le Nord après l’arrivée des “islamistes” dans la crainte de l’application de la charia. Déplacés ou réfugiés, ils ont quitté les régions de Tombouctou, Gao, Kidal, ... et n’y retourneront pas « tant que la paix ne sera pas revenue ». La plupart d’entre eux essaie tant bien que mal de se reconstruire une nouvelle vie.

Droit Libre TV est allée à la rencontre de quelques de ces déplacés de guerre installés à Bamako. Les uns s’en sortent bien à l’instar du célèbre rôtisseur "One Cluse". Les autres sont toujours hantés par les images de la guerre qui sont difficiles à oublier.

— -

Un reportage de Tillé N’Deye, Mamadou Coulibaly et Mohamed Dagnoko, réalisé dans le cadre de la formation des JRI (journalistes reporters d’images) à Bamako, soutenu par l’ambassade des Pays-Bas au Mali

L’État burkinabé a pris des mesures notables pour faire respecter les droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles, comme le droit international l’y oblige. Alors que le 1er juin se rapproche, nous espérons qu’il tienne sa promesse de fournir des services de planning familial gratuits et aille beaucoup plus loin afin de garantir que ces services soient véritablement accessibles, et ce de façon équitable, à toutes les femmes et les filles, peu importe où elles vivent, et que les autres obstacles qui entravent l’accès à la contraception, comme le manque d’information, soient éliminés grâce à une campagne globale de sensibilisation au niveau national.

Marie-Evelyne Petrus Barry, directrice d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale

img