Naon Babou : "Le général Diendéré, le RSP et moi..."

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : lundi 12 octobre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Opinions
AUTEUR : Luc Damiba

Le sergent Naon est surtout connu pour son implication dans la tentative de coup d’état au Burkina Faso en 2003. Après un long séjour en prison, Naon est rentré en clandestinité au Ghana, car toujours recherché par les hommes de Diendéré qui lui en voulaient pour ses déclarations dans le cadre de l’affaire Norbert Zongo.

Droit Libre TV a eu deux entretiens avec Naon : un à dix jours avant le coup d’état, un autre après l’échec du putsch. Naon ne cache pas sa joie de voir son ancien patron Diendéré derrière les barreaux et révèle son implication dans l’offensive de l’armée loyaliste.

Ceci est le premier de deux reportages avec Naon. La 2me partie abordera l’affaire Norbert Zongo, la tentative de putsch en 2003 avec Luther Ouali et ses années de clandestinité. Rdv très bientôt !

« Aujourd’hui encore, il existe hélas une catégorie d’enseignants irresponsables. C’est surtout eux qui sont à la base des échecs scolaires. Le plus grave est que leurs responsabilités sont parfois voilées par le fait qu’ils ont réussi à transférer à d’autres enseignants des promotions entières d’enfants qu’ils ont mal instruits, mal formés, dévoyés sûrement. Les efforts titanesques des enseignants responsables qui tentent de sauver ces malheureux enfants arrivent trop tard, débouchent fatalement sur des échecs. Il n’y a plus que tristesse et abattement chez ceux dont la conscience est encore vivante. »

Thomas Sankara, ‘Appel de Gaoua sur la qualité de l’enseignement au Burkina Faso – 17 octobre 1986’.

img