Naon Babou : "Le général Diendéré, le RSP et moi..."

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : lundi 12 octobre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Opinions
AUTEUR : Luc Damiba

Le sergent Naon est surtout connu pour son implication dans la tentative de coup d’état au Burkina Faso en 2003. Après un long séjour en prison, Naon est rentré en clandestinité au Ghana, car toujours recherché par les hommes de Diendéré qui lui en voulaient pour ses déclarations dans le cadre de l’affaire Norbert Zongo.

Droit Libre TV a eu deux entretiens avec Naon : un à dix jours avant le coup d’état, un autre après l’échec du putsch. Naon ne cache pas sa joie de voir son ancien patron Diendéré derrière les barreaux et révèle son implication dans l’offensive de l’armée loyaliste.

Ceci est le premier de deux reportages avec Naon. La 2me partie abordera l’affaire Norbert Zongo, la tentative de putsch en 2003 avec Luther Ouali et ses années de clandestinité. Rdv très bientôt !

L’État burkinabé a pris des mesures notables pour faire respecter les droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles, comme le droit international l’y oblige. Alors que le 1er juin se rapproche, nous espérons qu’il tienne sa promesse de fournir des services de planning familial gratuits et aille beaucoup plus loin afin de garantir que ces services soient véritablement accessibles, et ce de façon équitable, à toutes les femmes et les filles, peu importe où elles vivent, et que les autres obstacles qui entravent l’accès à la contraception, comme le manque d’information, soient éliminés grâce à une campagne globale de sensibilisation au niveau national.

Marie-Evelyne Petrus Barry, directrice d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale

img