Enlèvement du couple Elliot : Djibo pleure son docteur

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 5 février 2016
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société

Dans la nuit du vendredi 15 janvier 2016, en parallèle des attaques à Ouagadougou, un couple d’Australiens a été enlevé par un commando d’AQMI dans la ville de Djibo, dans le nord du Burkina Faso, à quelques kilomètres de la frontière avec le Mali. Les otages, Arthur Elliot Kenneth, un médecin, et son épouse Joséphine sont installés à Djibo depuis 1972 où ils ont créé un centre médical qui soignait des malades de toute la région à moindre coût.

C’est la première fois qu’un tel événement se produit dans la région de Djibo et cet évènement a profondément choqué les populations qui expriment leur désarroi à travers marches, prières et publications sur les réseaux sociaux avec un seul objectif : inciter les autorités à tout faire afin que le docteur revienne sain et sauf dans sa ville de Djibo.

« Tous les citoyens doivent redevenir des citoyens et non pas des con-citoyens comme le Président du Faso aime les appeler. Ils doivent participer au processus de changement. Il est temps une fois pour toute après 27 ans de régime sans partage que M. Blaise Compaoré comprenne que c’est le terminus de son bus. Aujourd’hui on assiste à des tentatives de passage en force. Cela n’est pas normal ... »

Smockey Bambara, porte-parole du Balai Citoyen, le 24 octobre 2014 au rond-point de la Zad pendant la semaine de désobéissance civile.

img