61 journalistes de 14 pays exigent la libération sans condition du journaliste Baba Alpha du Niger

PAYS : Niger
DATE DE PUBLICATION : vendredi 21 avril 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Médias

La Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (CENEZO) a tenu du 18 au 20 avril 2017, un atelier de formation sur le thème : « Le journalisme d’investigation international dans la région du sahel ». Cette session de formation a été l’occasion pour la soixantaine de journalistes présents, de dénoncer la dégradation de la liberté d’expression et de presse au Niger.

Dans une déclaration dite de Ouagadougou, ils ont exigé la libération sans condition du journaliste Baba Alpha de la chaine privée Bonfaray. Très critique à l’égard du régime Issoufou, il a été inculpé, le lundi 3 avril dernier, avec son père, âgé de 70 ans, pour faux et usage de faux.

Une poursuite jugée fallacieuse, une intimidation et une atteinte grave à la liberté de presse et à l’indépendance du journaliste selon la CENEZO.

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img