Niger : Les églises victimes de l’affaire Charlie Hebdo, deux ans après !

PAYS : Niger
DATE DE PUBLICATION : samedi 22 avril 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Souleymane DRABO

Des manifestations de désapprobation d’une caricature du prophète Mahomet à la une du journal satirique français Charlie Hebdo, ont dégénéré en pillages et en destructions des églises et des commerces chrétiens à Niamey et à Zinder, au Niger les 16 et 17 janvier 2015. Ce sont au total 45 églises qui ont été pillées, saccagées et incendiées par les manifestants.

Deux ans après, la situation est revenue à la normale. Mais des cas d’extrémisme violents persistent toujours dans ce pays. Pour résoudre ce problème, un cadre de dialogue interreligieux a été initié et est bien apprécié.

Droit Libre TV a rendu visite à la Paroisse St Gabriel pour un entretien à coeur ouvert avec son curé Paul Sandwidi pour parler des évènements , du dialogue interreligieux et des causes de la montée de l’extrémisme violent.

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img