‘’Diffa I care’’ : un acte salutaire pour les réfugiés de Boko Haram au Niger !

PAYS : Niger
DATE DE PUBLICATION : dimanche 7 mai 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Boureima Balima

L’incursion de la secte Boko Haram dans la région du lac Tchad a fait de nombreuses victimes et de nombreux dégâts. Les déplacés de cette guerre se comptent par centaine de milliers. Les victimes de ces attaques meurtrières au Nigeria ont trouvé refuge au Niger dans la région de Diffa. Leur situation est précaire. Eau potable, vivres, vêtements, sanitaires, etc. ils manquent de tout pour une vie décente.

L’opération « Diffa I Care » a été lancée à l’initiative des jeunes internautes, avec comme objectif de collecter les fonds et autres biens au profit des réfugiés de Diffa. Parti des réseaux sociaux, « Diffa I care » a suscité d’énormes adhésions. Deux semaines ont suffi pour collecter 14 tonnes de céréales, 100 matelas et bien d’autres produits.

La collecte se poursuit. N’hésitez donc par à témoigner votre compassion. Plus d’informations sur la page Facebook de l’action "Diffa I Care" !

(https://www.facebook.com/groups/593382287530405/)

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img