Niger : alphabétiser les élèves coraniques pour éviter leur radicalisation

PAYS : Niger
DATE DE PUBLICATION : mercredi 31 mai 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Education
AUTEUR : Boureima Balima

Le Niger est un pays à plus de 90% musulman. Les écoles coraniques font partie des institutions les plus importantes d’encadrement et de formation du pays. Les associations comme le Programme d’appui pédagogique aux écoles coraniques (PAPEC) adoptent une stratégie innovante qui consiste à amener les apprenants à lire dans leur langue maternelle, toute chose qui permettrait de lutter contre l’extrémisme violent dont la sous-région est victime.

Souvent accusées de foyers de radicalisme, les écoles coraniques ne sont pas toujours bien vues. Mais les promoteurs battent en brèche cette étiquette négative que la société leur colle. C’est par l’action de Mme Wali et les associations regroupées dans le PAPEC que plus de quarante mille apprenants sont alphabétisés.

Pour ces associations, il est nécessaire d’impliquer les jeunes dans le processus de la lutte contre l’extrémisme violent. Pour ce faire, le dialogue est un impératif.

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img