Aide-ménagère : un emploi au nom de la famille

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : lundi 19 juin 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Aïssata Sankara

Chaque année après les récoltes, de nombreuses jeunes filles en provenance de la Boucle du Mouhoun, la 3è région la plus pauvre du Burkina, affluent dans les grandes villes à la recherche d’un emploi.

Sans qualification, elles sont pour la grande majorité employées comme aide-ménagères à domicile, avec un salaire moyen de 12.500 francs CFA. Des filles fuyant la pauvreté de leur village, arrivent avec des objectifs bien définis : travailler pour s’en sortir, prendre soin de leurs familles et préparer leur mariage pour celles qui ne le sont pas. Si elles tiennent leur pari, la vie en ville peut parfois s’avérer difficile.

« Le rôle des intellectuels n’est pas de participer à la lutte pour le pouvoir. Encore moins de chercher à l’exercer. Leur rôle est, précisément, de se dessaisir autant que possible de tout pouvoir, de renoncer à l’exercice de tout magistère. Il n’est pas d’interpeller qui que ce soit. Il est de se faire, pour une fois, les maîtres de l’ascèse. »

Achille MBEMBE, historien et politologue camerounais in « Le lumpen-radicalisme et autres maladies de la tyrannie », publié dans le MONDE Afrique

img