Brigade Verte de Ouagadougou : La propreté au péril de sa santé

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : dimanche 27 août 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Emploi
AUTEUR : Aïssata Sankara

Dès 4 heures du matin, à vélo ou à moto, elles bravent intempéries et toutes sortes de risques pour assurer la propreté de la capitale burkinabè. Elles, se sont les balayeuses de la Brigade Verte de Ouagadougou. Issues pour la plus part de milieux défavorisés, elles sont au nombre de 3000 à prendre d’assaut trois fois par semaine les grandes artères de la ville. Malheureusement, ces braves femmes travaillent parfois dans un dénuement matériel total, au péril de leur santé.

Un reportage réalisé par Aïssata Sankara
Avec l’appui du Fond Commun Genre (FCG)

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img