Koloko, le rapt des jeunes filles continue …

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 11 mai 2018
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Ismaël Compaoré

Koloko est un département de la province du Kénédougou au Burkina Faso, situé à environ 45 km de Orodara et 3 km de la frontière du Mali. Dans cette localité, l’enlèvement des jeunes filles mineures est une pratique courante.

De mars 2017 à avril 2018, plus de 28 jeunes filles mineures ont été enlevées et prises en charge selon le service départemental du ministère de l’action sociale. Et pourtant, ces chiffres sont loin de refléter la réalité car de nombreux cas ne sont pas signalés aux autorités compétentes.

Droit Libre TV est allée mener l’enquête et vous livre l’histoire de Nafissatou et Mamou, deux jeunes collégiennes, enlevées par des adultes dont un polygame.

L’État burkinabé a pris des mesures notables pour faire respecter les droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles, comme le droit international l’y oblige. Alors que le 1er juin se rapproche, nous espérons qu’il tienne sa promesse de fournir des services de planning familial gratuits et aille beaucoup plus loin afin de garantir que ces services soient véritablement accessibles, et ce de façon équitable, à toutes les femmes et les filles, peu importe où elles vivent, et que les autres obstacles qui entravent l’accès à la contraception, comme le manque d’information, soient éliminés grâce à une campagne globale de sensibilisation au niveau national.

Marie-Evelyne Petrus Barry, directrice d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale

img