Mali : Violences policières à quelques semaines de l’élection présidentielle

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : mardi 5 juin 2018
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Politique
AUTEUR : Nouhoum Kane

La Coalition pour l’alternance, un regroupement de plus de 120 partis politiques et organisations de la société civile, prône un changement de régime au Mali à l’issue de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. La manifestation du 02 juin, qui avait pour objectif d’exiger la transparence du scrutin ainsi qu’un égal accès aux médias d’Etat, a été fortement réprimée par les forces de défense et de sécurité. De nombreux blessés ont été enregistrés.

La Coalition n’entend pas céder face à ce qu’elle qualifie d’intimidation, de privation des libertés individuelles et collectives de la part du régime d’IBK. Un recul démocratique selon elle. Elle appelle à une nouvelle manifestation ce 8 juin.

« Tous les citoyens doivent redevenir des citoyens et non pas des con-citoyens comme le Président du Faso aime les appeler. Ils doivent participer au processus de changement. Il est temps une fois pour toute après 27 ans de régime sans partage que M. Blaise Compaoré comprenne que c’est le terminus de son bus. Aujourd’hui on assiste à des tentatives de passage en force. Cela n’est pas normal ... »

Smockey Bambara, porte-parole du Balai Citoyen, le 24 octobre 2014 au rond-point de la Zad pendant la semaine de désobéissance civile.

img