Burkina : les Africtivistes demandent la libération de Naïm Touré

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : lundi 25 juin 2018
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Médias

La Ligue africaine des Web activistes et Blogueurs pour la Démocratie (Africtiviste) s’est réunie fin juin 2018 à Ouagadougou, pour échanger sur les formes de collaborations entre gouvernements et Organisations de la Société Civile.

Ce 2e sommet du genre se tient dans un contexte où Naïm Touré, célèbre lanceur d’alerte burkinabè, est détenu à la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou (MACO), à la suite d’une publication sur son compte Facebook.

En dépit de leurs positions nuancées, les Africtivistes ont saisi l’occasion pour demander la libération de leur confrère.

L’État burkinabé a pris des mesures notables pour faire respecter les droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles, comme le droit international l’y oblige. Alors que le 1er juin se rapproche, nous espérons qu’il tienne sa promesse de fournir des services de planning familial gratuits et aille beaucoup plus loin afin de garantir que ces services soient véritablement accessibles, et ce de façon équitable, à toutes les femmes et les filles, peu importe où elles vivent, et que les autres obstacles qui entravent l’accès à la contraception, comme le manque d’information, soient éliminés grâce à une campagne globale de sensibilisation au niveau national.

Marie-Evelyne Petrus Barry, directrice d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale

img