Burkina : La politique de la gratuité des soins à l’épreuve des réalités du terrain

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mercredi 29 août 2018
CATEGORIE : Vidéos

Le 2 avril 2016, le gouvernement burkinabè a adopté la politique de gratuité des soins au profit des enfants de moins de cinq ans et des femmes enceintes. Objectifs : réduire la mortalité maternelle et celle infanto-juvénile mais aussi lutter contre la pauvreté dans les ménages.

Les bénéficiaires, les agents de santé et le syndicat de la santé, SYNTSHA, apprécient diversement cette politique de gratuité.

Si tous reconnaissent le bien-fondé de ladite politique, toutefois, d’énormes problèmes rendent la tâche difficile.

Droit Libre TV a mené l’enquête.

« Aujourd’hui encore, il existe hélas une catégorie d’enseignants irresponsables. C’est surtout eux qui sont à la base des échecs scolaires. Le plus grave est que leurs responsabilités sont parfois voilées par le fait qu’ils ont réussi à transférer à d’autres enseignants des promotions entières d’enfants qu’ils ont mal instruits, mal formés, dévoyés sûrement. Les efforts titanesques des enseignants responsables qui tentent de sauver ces malheureux enfants arrivent trop tard, débouchent fatalement sur des échecs. Il n’y a plus que tristesse et abattement chez ceux dont la conscience est encore vivante. »

Thomas Sankara, ‘Appel de Gaoua sur la qualité de l’enseignement au Burkina Faso – 17 octobre 1986’.

img