Conflit foncier entre Ouolokoto et Banankeledaga : la quiétude des populations à rudes épreuves

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 5 octobre 2018
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Masbé Ndengar

Ouolokoto et Banankeledaga sont deux villages voisins, situés à quelques encablures de la ville de Bobo, dans la province de Houet. Ils ne se parlent plus et ce, depuis 2015. Le foncier est à l’origine de la discorde.
Juillet 2016, l’irréparable s’est produit : les populations de ces deux villages se sont affrontées à coup de machettes. Un jeune homme a perdu un œil dans ce conflit sanglant. D’autres blessés se comptent également…aujourd’hui, les populations de ces deux villages évitent tout contact afin d’éviter de nouveaux drames.
Les autorités administratives, religieuses, coutumières et mêmes certaines ONG se sont mobilisées pour la résolution de la crise mais c’est toujours le statut quo : la situation reste toujours tendue.
Aujourd’hui, la cohésion sociale et la quiétude des populations sont mises à rudes épreuves car chaque village campe sur sa position. Pour certains, les agrobusiness seraient à l’origine de ce conflit. Il va s’en dire que les autorités doivent être plus regardant sur ces questions de terre et la venue de ces agrobusiness face aux populations qui deviennent de plus en plus vulnérables.

« Tous les citoyens doivent redevenir des citoyens et non pas des con-citoyens comme le Président du Faso aime les appeler. Ils doivent participer au processus de changement. Il est temps une fois pour toute après 27 ans de régime sans partage que M. Blaise Compaoré comprenne que c’est le terminus de son bus. Aujourd’hui on assiste à des tentatives de passage en force. Cela n’est pas normal ... »

Smockey Bambara, porte-parole du Balai Citoyen, le 24 octobre 2014 au rond-point de la Zad pendant la semaine de désobéissance civile.

img