Burkina : FREE Afrik pose le débat de Yirgou sous un angle scientifique

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 25 janvier 2019
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Sécurité

Ce 23 janvier 2019 a eu lieu au siège de l’institut Free Afrik, une table ronde sur le thème : « Au-delà de l’émotion, de quoi Yirgou est-il le nom ? Cette activité a réuni d’imminents chercheurs à l’image du Pr Ludovic Kibora, du Pr Youssoufou Ouedraogo et du Dr Jacob Yara. La modération a été assuré par le Dr Ra-sablga Ouedraogo qui n’a pas manqué de souligner que cette initiative scientifique vise à produire l’intelligence du massacre de Yirgou afin d’esquisser les éléments d’un agenda d’actions multi-acteurs, dans une démarche d’intelligence collective, en vue de répondre au devoir historique imposé par le drame.

Le public a répondu nombreux et les interventions étaient principalement axées sur la nécessité de construire un Etat nation fort afin que des drames comme celui de Yirgou ne se reproduisent plus jamais sous nos cieux.

L’État burkinabé a pris des mesures notables pour faire respecter les droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles, comme le droit international l’y oblige. Alors que le 1er juin se rapproche, nous espérons qu’il tienne sa promesse de fournir des services de planning familial gratuits et aille beaucoup plus loin afin de garantir que ces services soient véritablement accessibles, et ce de façon équitable, à toutes les femmes et les filles, peu importe où elles vivent, et que les autres obstacles qui entravent l’accès à la contraception, comme le manque d’information, soient éliminés grâce à une campagne globale de sensibilisation au niveau national.

Marie-Evelyne Petrus Barry, directrice d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale

img