Naaba Saaga 1er : « les adultes doivent être des modèles pour les enfants »

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : jeudi 28 mars 2019
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société

Naaba Saaga 1er est le chef d’Issouka à Koudougou. Parmi ses visiteurs, les jeunes occupent une place de choix. Ainsi, Face à l’incivisme de plus en plus grandissant, le locataire du palais d’Issouka interpelle la jeunesse au respect des valeurs et à l’ordre public. Il porte un doigt accusateur sur certains adultes qui seraient de mauvais exemples pour ces jeunes.

Ces derniers temps au Burkina Faso, la montée de l’insécurité et de l’extrémisme violent a mis à rude épreuve la cohésion nationale. Malgré cette escalade de la violation, Naaba Saaga 1er est optimisme et croit à un Burkina meilleur, débarrassé de tous les germes de la violence.

L’État burkinabé a pris des mesures notables pour faire respecter les droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles, comme le droit international l’y oblige. Alors que le 1er juin se rapproche, nous espérons qu’il tienne sa promesse de fournir des services de planning familial gratuits et aille beaucoup plus loin afin de garantir que ces services soient véritablement accessibles, et ce de façon équitable, à toutes les femmes et les filles, peu importe où elles vivent, et que les autres obstacles qui entravent l’accès à la contraception, comme le manque d’information, soient éliminés grâce à une campagne globale de sensibilisation au niveau national.

Marie-Evelyne Petrus Barry, directrice d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale

img