Services des impôts au Burkina : Le calvaire des usagers

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 29 mars 2019
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Economie
AUTEUR : Masbé Ndengar

Les activités fonctionnent au ralenti aux services des impôts au Burkina Faso et ce depuis plusieurs semaines. Pour bénéficier des services, les usagers doivent faire preuve de courage et de patience.

Pour espérer obtenir un service, il faut se lever très tôt, parfois à 4h du matin pour s’inscrire sur une longue liste ouverte pour l’occasion. Malgré toutes ces précautions, bon nombre de demandeurs des services repartent chez eux sans pouvoir payer leurs impôts.

La thèse de la connexion Internet avancée ne convainc personne et les frustrations vont grandissantes. Quelles sont les véritables raisons de ce dysfonctionnement ? Nous avons fait un tour à la Direction du Centre des Impôts de Ouaga V : la situation est révoltante.

L’État burkinabé a pris des mesures notables pour faire respecter les droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles, comme le droit international l’y oblige. Alors que le 1er juin se rapproche, nous espérons qu’il tienne sa promesse de fournir des services de planning familial gratuits et aille beaucoup plus loin afin de garantir que ces services soient véritablement accessibles, et ce de façon équitable, à toutes les femmes et les filles, peu importe où elles vivent, et que les autres obstacles qui entravent l’accès à la contraception, comme le manque d’information, soient éliminés grâce à une campagne globale de sensibilisation au niveau national.

Marie-Evelyne Petrus Barry, directrice d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale

img