Quand on refuse le rôle de la victime, l’on devient un soldat

DATE DE PUBLICATION : mardi 30 avril 2019

« … Le système se plaît à clochardiser tous ceux à qui il délivre des diplômes. Mais la métamorphose est consommée. Quand on refuse le rôle de la victime, l’on devient un soldat. Mourir à coup d’éclat ou dans l’anonymat, peu importe, si c’est pour des causes qui en valent la peine. A la lutte j’ai dédié mon âme, l’oral est mon arme. Suis pas qu’un faiseur de slam, suis un soldat dans l’âme, tirailleur verbal.

Valian in « soldat dans l’âme »

« Le rôle des intellectuels n’est pas de participer à la lutte pour le pouvoir. Encore moins de chercher à l’exercer. Leur rôle est, précisément, de se dessaisir autant que possible de tout pouvoir, de renoncer à l’exercice de tout magistère. Il n’est pas d’interpeller qui que ce soit. Il est de se faire, pour une fois, les maîtres de l’ascèse. »

Achille MBEMBE, historien et politologue camerounais in « Le lumpen-radicalisme et autres maladies de la tyrannie », publié dans le MONDE Afrique

img