Burkina : Ouagadougou pollué par les déchets plastiques

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mardi 21 mai 2019
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Santé
AUTEUR : Rosalie KONKOBO & Aristide OUANGRE

Les sorties de la ville de Ouagadougou sont jalonnées d’ordures de tout genre. Le cas spécifique des déchets plastiques constitue aujourd’hui un problème de santé publique pour les populations. Nous avons fait le constat à Sambtenga, dans la commune rurale de Pabré, à quelques kilomètres de la sortie Nord de Ouagadougou.

Les habitants font cour commune avec ces emballages et sachets plastiques. Autour des concessions, ces sachets obstruent les passages. Ils font désormais partie du décor.

Cette situation n’est pas sans conséquences sur l’Homme, les animaux et sur l’environnement.
L’ampleur du phénomène des déchets plastiques est visible à tous les niveaux. Et pourtant, la loi interdit l’importation, la production et la commercialisation des sachets et emballages plastiques non biodégradables depuis 2014.

L’État burkinabé a pris des mesures notables pour faire respecter les droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles, comme le droit international l’y oblige. Alors que le 1er juin se rapproche, nous espérons qu’il tienne sa promesse de fournir des services de planning familial gratuits et aille beaucoup plus loin afin de garantir que ces services soient véritablement accessibles, et ce de façon équitable, à toutes les femmes et les filles, peu importe où elles vivent, et que les autres obstacles qui entravent l’accès à la contraception, comme le manque d’information, soient éliminés grâce à une campagne globale de sensibilisation au niveau national.

Marie-Evelyne Petrus Barry, directrice d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale

img