Burkina : 4 organisations œuvrent pour le vivre-ensemble à l’Est

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 24 mai 2019
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Masbé Ndengar

C’est dans la ville de Fada N’Gourma qu’un consortium de 4 organisations de la société burkinabè (Association Semfilms, Association Monde Rural, Balai Citoyen et Institut Free Afrik) a choisi pour le lancement du projet « Jeunes Ambassadeurs ». C’est un projet qui vise à stimuler la cohésion sociale, la promotion du dialogue inter et intra-communautaire dans la région de l’Est avec la jeunesse comme vecteur principal d’action.

Ces dernières années, la cohésion sociale a pris un coup dans la région de l’Est. Ce projet est donc initié pour permettre de résoudre un certain nombre de problèmes qui minent le vivre-ensemble et la paix. Financé par la Commission de l’Union Européen au Burkina Faso pour une durée de 30 mois, les autorités de la région ont bien accueilli ledit projet et invitent la population à s’en approprier.

« Le rôle des intellectuels n’est pas de participer à la lutte pour le pouvoir. Encore moins de chercher à l’exercer. Leur rôle est, précisément, de se dessaisir autant que possible de tout pouvoir, de renoncer à l’exercice de tout magistère. Il n’est pas d’interpeller qui que ce soit. Il est de se faire, pour une fois, les maîtres de l’ascèse. »

Achille MBEMBE, historien et politologue camerounais in « Le lumpen-radicalisme et autres maladies de la tyrannie », publié dans le MONDE Afrique

img