Niger : La décentralisation crée « le désordre » dans l’éducation de base

PAYS : Niger
DATE DE PUBLICATION : mardi 28 mai 2019
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Education
AUTEUR : Boureima Balima

Lorsqu’en septembre 2018, le ministre nigérien de l’éducation de base annonçait le transfert des compétences avec la signature des contrats, au niveau des mairies, les enseignants se frottaient les mains. Le payement de leurs pécules n’allait souffrir d’aucun retard. A l’épreuve des faits, c’est la déception totale. La décentralisation financière a du plomb dans l’aile. Pour le Syndicat National des Fonctionnaires et Contractuels de l’Education de Base (SYNACEB), il y a eu de la précipitation au niveau du gouvernement. Ce transfert n’est pas possible puisque toutes les communes ne sont pas viables. REPORTAGE.

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img