Centre de Laye : Une seconde chance pour les mineurs en conflit avec la loi

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mercredi 29 mai 2019
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Masbé Ndengar

La place des enfants n’est pas en prison. Mais que faire lorsque ces derniers sont en conflit avec la loi ? C’est pour résoudre une telle problématique que le Centre de Laye pour enfants en conflit avec loi a été créé en 2004. Situé à une quarantaine de km de Ouagadougou, ledit Centre accueille les enfants de diverses juridictions du pays.

Véritable espace de formation et d’apprentissage, le Centre de Laye a contribué à la réinsertion de plusieurs mineurs dans la vie sociale, à l’image de Souleymane Ouédraogo. En lieu et place des prisons qui pourraient être construites, de telles initiatives donnent non seulement une seconde chance mais l’espoir aux enfants.

« Le rôle des intellectuels n’est pas de participer à la lutte pour le pouvoir. Encore moins de chercher à l’exercer. Leur rôle est, précisément, de se dessaisir autant que possible de tout pouvoir, de renoncer à l’exercice de tout magistère. Il n’est pas d’interpeller qui que ce soit. Il est de se faire, pour une fois, les maîtres de l’ascèse. »

Achille MBEMBE, historien et politologue camerounais in « Le lumpen-radicalisme et autres maladies de la tyrannie », publié dans le MONDE Afrique

img