Centre de Laye : Une seconde chance pour les mineurs en conflit avec la loi

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mercredi 29 mai 2019
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Masbé Ndengar

La place des enfants n’est pas en prison. Mais que faire lorsque ces derniers sont en conflit avec la loi ? C’est pour résoudre une telle problématique que le Centre de Laye pour enfants en conflit avec loi a été créé en 2004. Situé à une quarantaine de km de Ouagadougou, ledit Centre accueille les enfants de diverses juridictions du pays.

Véritable espace de formation et d’apprentissage, le Centre de Laye a contribué à la réinsertion de plusieurs mineurs dans la vie sociale, à l’image de Souleymane Ouédraogo. En lieu et place des prisons qui pourraient être construites, de telles initiatives donnent non seulement une seconde chance mais l’espoir aux enfants.

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img