Eau et assainissement : La Mission Fas’Eau outille les blogueurs du Burkina

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : samedi 29 juin 2019
CATEGORIE : Articles
THEME : Société

Des membres de l’Association des Blogueurs du Burkina (ABB) ont bénéficié du 27 au 28 juin 2019 à Ouagadougou, d’un atelier de formation sur l’Approche Fondée sur les Droits Humains (AFDH) à l’eau et à l’assainissement. L’initiative est de la Mission fas’Eau, conduite avec le soutien de la coopération danoise au Burkina et OXFAM, en partenariat avec le SPONG. Elle vise à renforcer les connaissances des blogueurs en Approche Fondée sur les Droits Humains (AFDH) liés à l’eau et à l’assainissement pour faciliter la prise en compte de ces principes dans leurs actions citoyennes de veille.

Ainsi durant 48 heures, deux formateurs se sont appesantis tour à tour sur six (06) modules pour outiller plus d’une vingtaine de blogueurs sur les questions de l’AFDH liés à l’eau et à l’assainissement.


Des blogueurs en pleine formation

Avec le premier communicateur, Ouseini OUEDRAOGO, juriste et consultant, il a été question de la compréhension, des principes de l’AFDH appliqués aux droits humains à l’eau et à l’assainissement et de la reconnaissance des droits humains à l’eau et à l’assainissement. Ce qui a permis aux participants d’avoir des notions et de s’approprier l’AFDH à l’eau et l’assainissement.
Le second communicateur, DONGONBADA Firmin Hilaire, expert, consultant et formateur en Wash, s’est quant à lui, focalisé sur le contenu des droits humains à l’eau et à l’assainissement et Normes au Burkina Faso, les rôles et responsabilités des acteurs dans la promotion des droits humains à l’eau et à l’assainissement et sur le Suivi –évaluation et contrôle citoyen de la réalisation des droits humains à l’eau et à l’assainissement. Permettant ainsi aux participants de s’approprier les enjeux, les défis liés à la mise en œuvre de la mission Fas’Eau et les opportunités de la prise en compte de l’AFDH en matière d’eau et d’assainissement dans leurs actions de veille citoyenne.


Le presidium lors de la cloture de l’atelier : Charles Ignace ZONGO et Basseratou KINDO

À l’issu des deux jours de formation, initiateurs et participants se sont dits satisfaits. Pour la présidente de l’Association des Blogueurs du Burkina (ABB), Bassératou KINDO, l’heure est donc à l’action : « Aujourd’hui nous avons suffisamment de matière en droits humains liés à l’eau et à l’assainissement. Je vous invite personnellement à faire plus de productions d’articles dans ce sens. Cela nous permettra de renforcer la confiance des partenaires envers nous. La balle est donc dans notre camp ».
Pour le représentant du SPONG, Charles Ignace ZONGO, l’atelier de formation a été une réussite. Il a félicité le niveau de participation et l’intérêt que les blogueurs ont porté à l’activité, sans manquer de souligner l’importance de leur rôle et de leur responsabilité pour contribuer à l’effectivité de l’accès à l’eau et à l’assainissement au Burkina Faso.

Rosalie KONKOBO
Stagiaire

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img