Incarcération de Valséro : « Un aigle n’a pas sa place en cage » (Elom 20ce)

PAYS : Autres Pays
DATE DE PUBLICATION : lundi 1er juillet 2019
CATEGORIE : Articles
THEME : Opinions

« Par nos actions, nous devons prouver nos prédictions sur l’avenir. » George Jackson. 1er Juillet 2019, l’année entame sa descente. Ce lundi, cela fait 157 jours que Valsero et Faucon Amente (ingénieur son) sont à l’ombre des murs de la prison centrale de Yaoundé. Une pensée à eux, et à tou.te.s les prisonnier.e.s politiques en Afrique et dans le monde. Le groupe de rap Dead Prez a dit dans le tire « Behind Enemy Lines » que : « You ain’t gotta be locked up to be in prison (Vous n’avez pas besoin d’être enfermés pour être en prison) ». Je ne parle donc pas juste de ceux qui sont entre quatre murs.

Elom 20ce

Si Angela Davis est vivante et célébrée aujourd’hui, c’est parce que ceux qui croyaient en son combat à l’époque, s’étaient mobilisées pour elle. De John Lenon à Jean- Paul Sartre, de Jacques Prévert aux Rolling Stones, sans compter les différentes manifestations qui ont rassemblé des milliers d’âmes comme celle d’octobre 1971 à Paris, chacun avait fait sa part.

Après cinq mois d’incarcération de Valsero, notre silence (artistes, activistes, intellectuels africain.e.s en particulier) devient de plus en plus pesant. Attendons-nous qu’il lui arrive quelque chose de grave avant de nous mobiliser ?

J’ai rencontré Valsero en 2015 lors du Festival Ciné Droit Libre à Ouagadougou (Burkina Faso). Ses interventions étaient très remarquées de par sa fougue et la pertinence de ses analyses. J’ai gardé de lui le souvenir d’un homme courageux, intelligent et animé d’un fort désir d’actions. Au-delà de tout ce qu’on lui reproche, la question que je me pose est de savoir si ce combattant mérite la peine de mort ? Je vous invite à vous poser la même question en toute âme et conscience, et à agir en conséquence.

Mongo Beti dans son livre « Trop de soleil tue l’amour » a écrit : « Là où le peuple a été trop longtemps tenu à l’écart des lumières du droit, le vice devient la norme, le tortueux la règle, l’arbitraire la vertu. » Jusqu’à quand resterons-nous à l’écart ?

Un Aigle n’a pas sa place en cage. Vivement que tu redéployes tes ailes. Accroche-toi, et que la Justice soit !

Elom 20ce, Lomé 1 juillet 2019.

Ps : Une pétition d’Amnesty International pour la libération de Valsero à signer ici : https://join.amnesty.org/page/41188/petition/1

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img