Burkina : Il faut sauver le gendarme Jean

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mercredi 3 juillet 2019
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Sécurité
AUTEUR : Mouniratou Lougué

Jean Ouédraogo a été recruté en 2015, au compte de la 43ème promotion des élèves sous-officiers de la Gendarmerie. A la suite de sévices corporels administrés par un instructeur, qui auraient dégradé son état de santé, il a été radié de l’armée.

Souffrant depuis plusieurs années par manque de moyens pour assurer ses soins, ce jeune homme de 25 ans a frôlé deux fois la paralysie des membres. Aujourdh’ui livré à lui-même, il est en quête de soutien, afin de retrouver sa santé et sa dignité. Son dossier en justice pour la réparation des préjudices subis n’a jusque là pas abouti. REPORTAGE.

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img