Mon taxi-moto, ma vie

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 19 juillet 2019
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Emploi
AUTEUR : Masbé Ndengar

A Fada N’Gourma, se développe une activité peu pratiquée dans d’autres villes du Burkina. Il s’agit de conducteur de taxi-moto.

Observant le chômage qui mine les jeunes de la région, Abdoul Diallo décide d’apporter sa contribution dans la lutte contre ce fléau en créant cette activité.

Si les 210 conducteurs de taxi-motos de la ville de Fada s’en sortent relativement bien financièrement, c’est avec beaucoup de difficultés qu’ils exercent leur métier surtout dans ce contexte d’insécurité avec son corolaire de couvre-feu instauré dans la région de région de l’Est.

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img