Mon taxi-moto, ma vie

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 19 juillet 2019
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Emploi
AUTEUR : Masbé Ndengar

A Fada N’Gourma, se développe une activité peu pratiquée dans d’autres villes du Burkina. Il s’agit de conducteur de taxi-moto.

Observant le chômage qui mine les jeunes de la région, Abdoul Diallo décide d’apporter sa contribution dans la lutte contre ce fléau en créant cette activité.

Si les 210 conducteurs de taxi-motos de la ville de Fada s’en sortent relativement bien financièrement, c’est avec beaucoup de difficultés qu’ils exercent leur métier surtout dans ce contexte d’insécurité avec son corolaire de couvre-feu instauré dans la région de région de l’Est.

« Le rôle des intellectuels n’est pas de participer à la lutte pour le pouvoir. Encore moins de chercher à l’exercer. Leur rôle est, précisément, de se dessaisir autant que possible de tout pouvoir, de renoncer à l’exercice de tout magistère. Il n’est pas d’interpeller qui que ce soit. Il est de se faire, pour une fois, les maîtres de l’ascèse. »

Achille MBEMBE, historien et politologue camerounais in « Le lumpen-radicalisme et autres maladies de la tyrannie », publié dans le MONDE Afrique

img