Burkina : Notre vie de déplacés internes à Kaya

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : jeudi 15 août 2019
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Sécurité
AUTEUR : Ismaël COMPAORE

La commune de Kaya, chef-lieu de la région du centre nord, à l’instar de nombreuses communes du Burkina Faso, accueille depuis plusieurs mois des déplacés internes ayant fui l’insécurité. Ils sont près de 40.000 à s’y être installés. Ils sont à la recherche de secours et de réconfort.

L’Etat burkinabè, ses partenaires et des citoyens, s’attellent au quotidien à venir en aide à ces milliers de déplacés internes. Mais, leurs besoins restent encore énormes. Ils ont besoin de tout. Mais, surtout de sécurité pour repartir chez eux.

Droit Libre TV est allée faire le constat et vous livre ce reportage exclusif.

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img