L’autre visage de Ouagadougou en saison pluvieuse

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 30 août 2019
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Rosalie KONKOBO

Quand vient la saison pluvieuse, Ouagadougou la capitale du Burkina présente un autre visage. Dans presque tous les quartiers, le constat est le même : voies bitumées et non bitumées submergées d’eau, caniveaux débordants, maisons inondées, passages difficiles et dangereux, inaccessibilité de certains quartiers, tracasseries de tout ordre, bref la ville est méconnaissable.

Cette situation préoccupe plus d’un Ouagalais depuis plusieurs années. Certains se rappellent le 1er septembre 2009, date de la première grande inondation à Ouagadougou avec son lot de dégâts. Toute chose qui n’est cependant pas sans conséquences pour la population, plongée dans l’angoisse quand s’annonce la saison pluvieuse.

Pour y faire face, des solutions ne manquent pas au sein des populations en attendant l’intervention des autorités compétentes pour leurs permettre de mieux vivre et de vaquer à leurs occupations en toute quiétude et donner un visage rayonnant à la ville de Ouagadougou.

« Le rôle des intellectuels n’est pas de participer à la lutte pour le pouvoir. Encore moins de chercher à l’exercer. Leur rôle est, précisément, de se dessaisir autant que possible de tout pouvoir, de renoncer à l’exercice de tout magistère. Il n’est pas d’interpeller qui que ce soit. Il est de se faire, pour une fois, les maîtres de l’ascèse. »

Achille MBEMBE, historien et politologue camerounais in « Le lumpen-radicalisme et autres maladies de la tyrannie », publié dans le MONDE Afrique

img