L’autre visage de Ouagadougou en saison pluvieuse

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 30 août 2019
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Rosalie KONKOBO

Quand vient la saison pluvieuse, Ouagadougou la capitale du Burkina présente un autre visage. Dans presque tous les quartiers, le constat est le même : voies bitumées et non bitumées submergées d’eau, caniveaux débordants, maisons inondées, passages difficiles et dangereux, inaccessibilité de certains quartiers, tracasseries de tout ordre, bref la ville est méconnaissable.

Cette situation préoccupe plus d’un Ouagalais depuis plusieurs années. Certains se rappellent le 1er septembre 2009, date de la première grande inondation à Ouagadougou avec son lot de dégâts. Toute chose qui n’est cependant pas sans conséquences pour la population, plongée dans l’angoisse quand s’annonce la saison pluvieuse.

Pour y faire face, des solutions ne manquent pas au sein des populations en attendant l’intervention des autorités compétentes pour leurs permettre de mieux vivre et de vaquer à leurs occupations en toute quiétude et donner un visage rayonnant à la ville de Ouagadougou.

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img