Burkina : « Yacouba Ladji Bama est le cauchemar des bandits à col blancs qui pullulent dans l’administration publique et privée » (Balai Citoyen)

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mercredi 8 janvier 2020
CATEGORIE : Articles
THEME : Médias

Ceci est un communiqué du Balai Citoyen sur l’attaque du domicile du journaliste Yacouba Ladji Bama. Pour le mouvement, les autorités compétentes doivent se saisir rapidement de ce dossier et offrir la protection nécessaire à Ladji Bama et à ses confrères, qui se trouvent dans la même situation, avant que le pire ne survienne.

Dans la nuit du 06 au 07 janvier 2020, le domicile du rédacteur en chef du journal d’investigation Courrier Confidentiel, Yacouba Ladji Bama, a été la cible d’une attaque au cocktail molotov.

A la vue des premières images, on ne peut s’empêcher le souvenir douloureux de l’incendie du véhicule de notre camarade Sams’k Le Jah en 2007, ou pire, de l’assassinat odieux le 13 décembre 1998, du journaliste Norbert Zongo, tué et brûlé dans sa voiture par les hommes de mains de François Compaoré, au sein du Régiment de Sécurité Présidentiel (RSP).

Cette attaque du domicile du journaliste Ladji Bama, est un acte criminel qui dépasse le seul cadre de vandalisme. Ont-ils voulu éliminer la famille Bama pour faire taire Yacouba Ladji ?

Ce n’est pas un secret, il l’avait lui-même annoncé, depuis quelques mois, Ladji Bama est l’objet de menaces de plus en plus récurrentes. Des individus au dessein funeste cherchent à faire taire le journaliste.

On se souvient de plusieurs de ses dossiers emblématiques, du Reporter au Courrier Confidentiel, qui lui ont créé tant d’inimitiés dans le milieu des affaires et de la politique et l’ont conduit, par moment, devant les tribunaux. Malgré tout, Bama est resté intraitable et inébranlable. Sa plume, comme celle de son idole Norbert Zongo, dépeint sans commune mesure les maux qui minent la société burkinabè. De la mal gouvernance à la corruption en passant par le domaine de la sécurité et des infrastructures, Yacouba Ladji Bama est le cauchemar des bandits à col blancs qui pullulent dans l’administration publique et privée ainsi que dans le milieu des affaires au Burkina Faso et en Afrique. Son travail a d’ailleurs, à plusieurs reprises, été reconnu sur le plan national et international par de nombreux prix.

C’est pourquoi, le mouvement le Balai Citoyen condamne avec la dernière énergie cette tentative odieuse d’atteinte à l’intégrité physique du journaliste Ladji Bama. Notre mouvement apporte son soutien total à Yacouba Ladji Bama, à sa famille et à l’ensemble de ses confrères.

En attendant le résultat des enquêtes, nous exhortons les autorités compétentes, à se saisir rapidement de ce dossier et à offrir la protection nécessaire à Ladji Bama et à ses confrères, qui se trouvent dans la même situation, la sécurité nécessaire avant que le pire ne survienne.

Les auteurs et commanditaires de cet acte cynique et rétrograde doivent être retrouvés et punis à la hauteur de leur forfaiture.

Nous n’accepterons jamais un recul de la liberté d’expression et de presse au Burkina Faso.

Force, énergie et courage à Yacouba Ladji Bama et à l’ensemble des journalistes burkinabè.

Non à l’intimidation des journalistes !
Vive la presse libre, digne et intègre !

Notre nombre est notre force !
Ensemble, on n’est jamais seul !

Pour le Balai Citoyen, la Coordination Nationale.

« La paix n’est pas l’absence de guerre, c’est une vertu, un état d’esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice »

Baruch Spinoza
Philosophe (1632 - 1677)

img