Prix des meilleures productions sur la paix au Sahel : La radio Vénégré en tête

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : jeudi 13 février 2020
CATEGORIE : Articles
THEME : Médias

Ce jeudi 13 février 2020, le Centre National de Presse Norbert Zongo et l’organisation EIRENE ont récompensé les lauréats de la première édition du prix des meilleures productions radiophoniques sur la paix. Un concours initié dans le cadre du programme Promotion de Paix au Sahel (PPS).

Le Burkina Faso est en proie, depuis 2015, à une insécurité grandissante et inquiétante. C’est pour œuvrer à préserver la paix qu’a été instituée une cérémonie de récompense des œuvres Radiophoniques. Pour Boureima Ouédraogo, Président du Comité de Pilotage du Centre National de Presse Norbert Zongo, « il s’agit d’encourager les productions qui vont dans le sens de l’amélioration des conditions du vivre-ensemble », et ce d’autant plus que la situation sécuritaire est alarmante.


De la gauche vers la droite, Clémence Tuina, Boureima Ouédraogo et Emmanuel Noglo

Des prix en nature
Différents prix ont été remis durant la cérémonie. Le premier prix est constitué de deux (02) ordinateurs et de deux (02) enregistreurs. Les 3 autres prix sont constitués chacun d’un ordinateur et d’un enregistreur. On retiendra que c’est spécifique à EIRENE, de ne pas récompenser en espèce les vainqueurs, mais de les doter plutôt de matériel.
La cérémonie a mis en compétition les radios du Centre Nord, du Nord et du Plateau Central.

Ziniaré grand vainqueur du prix PPS
La commune de Ziniaré est repartie vainqueur du prix de la meilleure radio de promotion de paix. En effet, c’est la radio Vénégré qui a été sacrée avec une moyenne de 14,5/20. Ce prix récompense la qualité et la quantité des œuvres d’une radio. Ziniaré remporte également le prix de la meilleure œuvre, catégorie Magazine.
La commune de Ouahigouya remporte quant à elle les deux autres prix, dont notamment le prix de la meilleure œuvre table ronde.


Organisateurs, membres du jury et lauréats ont posé pour la postérité

Une faible participation des radios
Pour Clémence Tuina, membre du jury, « ces six (06) jours de travail nous ont permis d’apprécier les œuvres soumises, et de déplorer la faible qualité de certaines d’entre elles, soit 20 œuvres disqualifiées sur 84 présentées (…). Nous invitons par ailleurs les responsables, techniciens et journalistes à hausser le niveau pour présenter des œuvres de qualité ». En plus de cela, le jury aura observé que sur les 12 radios qui devraient participer à la compétition, seules 4 radios ont été actives.

La paix, une denrée rare
Pour finir le représentant de EIRENE, Emmanuel Noglo a tenu à « féliciter les lauréats et à inciter à la production de plus d’œuvres de promotion de la paix, quand on sait qu’elle est devenue une denrée rare, en Afrique plus particulièrement. »
Le programme Promotion de Paix au Sahel (PPS) est mis en œuvre depuis 2018 en partenariat avec l’organisation EIRENE. Le jury de cette première édition était composé de Clémence TUINA, Soumaila RABO et de Jean Baptiste ILBOUDO.

Aristide OUANGRE

« La paix n’est pas l’absence de guerre, c’est une vertu, un état d’esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice »

Baruch Spinoza
Philosophe (1632 - 1677)

img