Seydou Badian : Entretien avec l’homme de « Sous l’orage »

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : samedi 4 avril 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Opinions
AUTEUR : Moctar BARRY

A 92 ans, le combat politique et littéraire de Seydou Badian n’a pris aucun ride. Engagé en politique avant même l’indépendance du Mali aux cotés de Modibo Keita, son premier roman intitulé « Sous l’orage » connaitra un succès qui fera lui l’un des écrivains africains les plus lus de sa génération.

Nostalgique d’une époque où l’intégrité, la dignité et l’honneur étaient des valeurs sacrées et partagées, Seydou Badian parle avec un pincement au cœur de son « Maliba » dont il a écrit le texte de l’hymne national. Outre le regard critique qu’il porte sur la démocratie en Afrique, l’homme nous apprend qu’il a failli être tué avec Thomas Sankara et ses compagnons le 15 Octobre 1987 à Ouagadougou.

Interview exclusive accordée au correspondant de Droit Libre TV à Bamako.

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img