Niger : Attention , liberté de presse en sursis !

PAYS : Niger
DATE DE PUBLICATION : jeudi 25 juin 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Médias
AUTEUR : Bakary OUATTARA

Bien classé dans le rapport 2014 de Reporters Sans Frontières (48e sur 140 pays), le Niger risque de dégringoler dans le prochain rapport si rien est fait pour dissuader les autorités décidées depuis quelques mois à "casser du journaliste".

Lors des violentes manifestations de Janvier 2015 contre Charlie Hebdo, les locaux de plusieurs médias privés ont été perquisitionnés avec parfois de l’utilisation de gaz lacrymogène et des agressions physiques des journalistes par des agents de la force publique. Des comportements inacceptables aux antipodes de la liberté d’expression que les associations professionnelles de journalistes ont dénoncé et continuent de dénoncer, car la presse ne saurait être selon elles le bouc émissaire de la situation socio politique difficile que connait le pays.

Droit Libre TV s’intéresse au cas du groupe de radio et télévision privée Bonferey, bien connu dans l’univers médiatique Nigérien .

« Tous les citoyens doivent redevenir des citoyens et non pas des con-citoyens comme le Président du Faso aime les appeler. Ils doivent participer au processus de changement. Il est temps une fois pour toute après 27 ans de régime sans partage que M. Blaise Compaoré comprenne que c’est le terminus de son bus. Aujourd’hui on assiste à des tentatives de passage en force. Cela n’est pas normal ... »

Smockey Bambara, porte-parole du Balai Citoyen, le 24 octobre 2014 au rond-point de la Zad pendant la semaine de désobéissance civile.

img