Plateau Ciné Droit Libre avec le général Valsero (rappeur, Cameroun)

PAYS : Autres Pays
DATE DE PUBLICATION : jeudi 9 juillet 2015
CATEGORIE : VIDÉOS
THEME : Culture
AUTEUR : Redaction

Valsero a choisi son camp : celui de ceux qui dénoncent. Dans son pays, le Cameroun, où on a pris l’habitude de subir en silence par crainte de représailles ou de se taire contre de l’argent, le rappeur à la voix rocailleuse et au regard acéré fait figure de météorite. Il est par conséquent redouté au Cameroun : ses morceaux ne sont pas diffusés par la radiotélévision publique et ses concerts sont régulièrement interdits par les autorités ou interrompus par la police.

Le général Valsero était présent à Ouagadougou dans le cadre du festival "Ciné Droit Libre" pour présenter le film documentaire sur sa vie et sa carrière, "Du piment sur les lèvres", film réalisé par Laurène Lepeytre.

« Le rôle des intellectuels n’est pas de participer à la lutte pour le pouvoir. Encore moins de chercher à l’exercer. Leur rôle est, précisément, de se dessaisir autant que possible de tout pouvoir, de renoncer à l’exercice de tout magistère. Il n’est pas d’interpeller qui que ce soit. Il est de se faire, pour une fois, les maîtres de l’ascèse. »

Achille MBEMBE, historien et politologue camerounais in « Le lumpen-radicalisme et autres maladies de la tyrannie », publié dans le MONDE Afrique

img