Rappeurs Africains : les sentinelles de la démocratie

PAYS : Autres Pays
DATE DE PUBLICATION : mardi 4 août 2015
CATEGORIE : test
THEME : Culture
AUTEUR : Ismaël Compaoré

Le rap est un genre musical, une forme d’expression appartenant au mouvement Hip Hop. Musique urbaine, de jeunes, abordant diverses thématiques, il est de plus en plus dénonciateur, contestateur et révolutionnaire en Afrique. Du Sénégal au Cameroun, en passant la Mauritanie, le Togo et le Burkina Faso, les rappeurs s’imposent et s’érigent en de véritables sentinelles de la démocratie et de la bonne gouvernance sur le continent.

Votre web-télé Droit Libre TV donne la parole aux rappeurs Elom20ce du Togo, Monza de la Mauritanie, Valsero du Cameroun et Smockey du Burkina Faso.

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img