Rappeurs Africains : les sentinelles de la démocratie

PAYS : Autres Pays
DATE DE PUBLICATION : mardi 4 août 2015
CATEGORIE : test
THEME : Culture
AUTEUR : Ismaël Compaoré

Le rap est un genre musical, une forme d’expression appartenant au mouvement Hip Hop. Musique urbaine, de jeunes, abordant diverses thématiques, il est de plus en plus dénonciateur, contestateur et révolutionnaire en Afrique. Du Sénégal au Cameroun, en passant la Mauritanie, le Togo et le Burkina Faso, les rappeurs s’imposent et s’érigent en de véritables sentinelles de la démocratie et de la bonne gouvernance sur le continent.

Votre web-télé Droit Libre TV donne la parole aux rappeurs Elom20ce du Togo, Monza de la Mauritanie, Valsero du Cameroun et Smockey du Burkina Faso.

L’État burkinabé a pris des mesures notables pour faire respecter les droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles, comme le droit international l’y oblige. Alors que le 1er juin se rapproche, nous espérons qu’il tienne sa promesse de fournir des services de planning familial gratuits et aille beaucoup plus loin afin de garantir que ces services soient véritablement accessibles, et ce de façon équitable, à toutes les femmes et les filles, peu importe où elles vivent, et que les autres obstacles qui entravent l’accès à la contraception, comme le manque d’information, soient éliminés grâce à une campagne globale de sensibilisation au niveau national.

Marie-Evelyne Petrus Barry, directrice d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale

img