Massendjé, la maman des microbes

PAYS : Côte d’Ivoire
DATE DE PUBLICATION : vendredi 28 août 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Geoffrey Vaha

A Abidjan et particulièrement dans le quartier d’Abobo se développe une criminalité très redoutée et violente. Les enfants de la rue de cette commune se sont regroupés dans des gangs qu’ils ont eux-memes deliberement baptisé "Microbes", un nom qu’ils revendiquent fièrement.

Ces "Microbes" sévissent à la machette, et tuent, volent et violent. Alors que le phénomène prend de l’ampleur, une femme va se positionner comme la protectrice des délinquants microbes qu’elle tente de reconvertir en les proposant une voie de sortie : l’apprentissage des petits métiers.

De cette façon, plus de 50 "microbes" ont déjà quitté la rue grâce à l’intervention de Massendjé Koné, la "maman des microbes".

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img