Insécurité-marche-Dori : Le ras-le-bol des populations du Sahel

Les populations de la région du sahel au Burkina Faso ont organisé une marche pacifique à Dori pour exprimer leur mécontentement lié à l’insécurité et aux mauvaises conditions de vie. Elles ont pris d’assaut les artères de la ville jusqu’au gouvernorat afin de dénoncer la dégradation sécuritaire et humanitaire qui nuisent la quiétude des habitants. Ces manifestants réclament entre autres le retour de la paix afin que leurs droits à la sécurité et à la vie soient garantis sous toutes ses formes. Retour sur cette marche avec notre Reporter Jules Gauthier OUÉDRAOGO https://www.youtube.com/watch?v=CZ9eiwNV_1Y

Lire la suite

Éducation : La diaspora célèbre l’excellence de Kotim OUÉDRAOGO et ses élèves déplacés à Ouahigouya

Rinkinmaneba Jacob NITIEMA est un entrepreneur Burkinabè résidant aux États-Unis d’Amérique. Ces six dernières années, il célèbre les jours de son anniversaire autrement en rendant hommage aux enfants démunis, aux veuves à travers son initiative dénommée « COBO Birthday for Orphans ». Pour l’année 2022, il a choisi de dedier cette journée à Kotim OUÉDRAOGO et à ses élèves déplacés de Ouindigui qui ont validé avec brio le résultat de 100% à l'examen du CEP 2022. L'ambiance de cette journée avec Inoussa OUÉDRAOGO. https://www.youtube.com/watch?v=R4QppCN8lJw

Lire la suite

Rentrée scolaire et académique 2022-2023 : Voici les attentes des populations de Ouahigouya

C’est bientôt la rentrée scolaire et académique au Burkina Faso. Cette année elle se déroulera dans un contexte encore plus difficile dans la région du Nord. En effet les attaques ont touché speciquement certaines zones sensibles à Ouahigouya dont l’université. Au vue de l’insécurité grandissante dans le nord, quelles sont les attentes des populations qui sont les principales victimes en matière d'éducation. Pour avoir leurs avis, notre reporter Reine MEDAH a tendu son micro aux citoyens de Ouahigouya. Pour les déplacés internes, la rentrée pointe à l'horizon mais c'est la résolution de la crise sécuritaire qui reste leur principale préoccupation.

Lire la suite

Ouahigouya : Le CSPS « Naaba Tigré » rénové par l’association kom

Les bâtiments du centre de santé et de Promotion Sociale (CSPS) ont été rénovés par l’association Kom pour l’Auto promotion des femmes du Burkina Faso (AKAFEM/BURKINA). Elle a par ailleurs offert des équipements et des médicaments au personnel médical et aux patients. Ce don qui s’élève à près de 15 000 000 FCFA a été remis le mercredi dernier au cours d’une cérémonie organisée pour la circonstance dans l’enceinte dudit centre. Pour l’infirmier chef de poste, c’est un « ouf » de soulagement pour toute la population. Retour sur cette cérémonie avec Inoussa OUÉDRAOGO https://www.youtube.com/watch?v=qNUpQMCuKQo

Lire la suite

Insécurité au Nord : Écoulement difficile des plants par les pépiniéristes

L’insécurité qui sévit dans la région du Nord au Burkina Faso a touché tous les secteurs d’activités dans ladite localité. Au nombre de ces secteurs, la production pépinière est fortement impactée par la crise sécuritaire. Entre production et mévente, les pépiniéristes appelent à l’aide pour sortir de ce gouffre. https://www.youtube.com/watch?v=TRo1I1v0_qA

Lire la suite

Concours directs 2022:Difficile accès à la plateforme d’inscription par les candidats au Yatenga

Si dans certaines localités les candidats ne rencontrent pas assez de problèmes pour l’inscription aux concours directs de la fonction publique session 2022, ceux vivants dans les zones d’insécurité n’ont pas cette chance. C’est le cas des candidats de la région du nord du Burkina Faso. La mauvaise connexion liée à la crise sécuritaire est la principale raison évoquée par ces derniers. Aujourd’hui étant la date limite des inscriptions aux concours directs niveau BEPC session 2022, les candidats demandent une autre prolongation de la date d’inscription. Suivez les détails dans ce reportage de Reine MEDAH. https://www.youtube.com/watch?v=n2BdsZu_-yU

Lire la suite

Issa KOROGO, déficient moteur et volontaire de sécurité routière

Issa KOROGO est un adolescent en situation de handicap. Malgré ce handicap, il fait de la sécurisation routière, son cheval de bataille.  En effet, il s’y donne corps et âme pour minimiser les risques d’accidents et les embouteillages. Il prend cette activité de régulation de la circulation comme une contribution citoyenne. À son jeune âge, il nourrit l’ambition d’ouvrir un jour sa propre agence de sécurité routière dans laquelle il collaborera avec d’autres jeunes.  Ce jour marquant le début de la semaine nationale de la sécurité routière au Burkina, un de nos reporters fait un zoom sur l’activité de ce volontaire,

Lire la suite