Issa KOROGO, déficient moteur et volontaire de sécurité routière

Issa KOROGO est un adolescent en situation de handicap. Malgré ce handicap, il fait de la sécurisation routière, son cheval de bataille.  En effet, il s’y donne corps et âme pour minimiser les risques d’accidents et les embouteillages. Il prend cette activité de régulation de la circulation comme une contribution citoyenne. À son jeune âge, il nourrit l’ambition d’ouvrir un jour sa propre agence de sécurité routière dans laquelle il collaborera avec d’autres jeunes.  Ce jour marquant le début de la semaine nationale de la sécurité routière au Burkina, un de nos reporters fait un zoom sur l’activité de ce volontaire,

Lire la suite

Saisons Pluvieuses à Ouahigouya : Le calvaire des riverains du tronçon Tougouzagué-centre-ville

Après chaque pluie, les riverains et usagers du tronçon reliant Tougouzagué au centre-ville de Ouahigouya, vivent un calvaire. En effet, l’eau envahie la voie laissant la population dans un désarroi total. La pluie qui s'est abattue la nuit du 31 juillet au 1er aout 2022, n’a pas fait de cadeaux à ces riverains. Ils lancent leur cri de cœur aux autorités de la transition. Revivez le martyre des usagers en images avec Inoussa OUÉDRAOGO. https://www.youtube.com/watch?v=Ow4iW86FWF8

Lire la suite

Gorom-Gorom : « C’est avec amertume que nous populations surtout la frange jeune avons reçu ce décret »

Suite au décret interdisant la mise en circulation de certains engins de type Aloba, sanili, tricycle et assimilés, les jeunes de Gorom-Gorom ont organisé une rencontre pour exprimer leurs mécontentements. Ces jeunes trouvent ces restrictions excessives et ont donc initié la rencontre pour demander aux autorités de les alléger. Pour le porte-parole du comité d’éveil, Bassirou MAÏGA, c’est avec un sentiment d’amertume que les jeunes ont accueilli le décret. Suivez les détails dans ce reportage de Bello Aboubacar DIALLO https://www.youtube.com/watch?v=8OrPmhFFLUI

Lire la suite

« Festin des tambours », un festival pour promouvoir le tam-tam à Ouahigouya

Le tam-tam est un instrument traditionnel bien connu au pays des hommes intègres. Il annonce et participe aux événements sociaux à savoir les naissances, les coutumes, les réunions, etc. Dans le souci de valoriser cet instrument, le Centre de Rencontre pour la Musique et la Danse du Nord (CERMUD) organise chaque année le « Festin des Tambours ». Pour la 7 -ème édition, le festival s’est tenu sous le thème : « Quelle contribution de la culture à la promotion de la cohésion sociale et du développement local ?». https://www.youtube.com/watch?v=UZx5Ws0o-ks

Lire la suite
1Burkina Faso Masbe Ndengar 15 juillet 2022

Tabaski 2022 à Ouahigouya : Est-ce un jour de fête ou de tristesse pour ces enfants déplacés ?

Les enfants déplacés ont célébré la fête de l’Aïd Al-Adha différemment des autres enfants musulmans à Ouahigouya. En effet, ces enfants n’ayant pas eu de nourriture, se sont juste contentés de la prière solennelle avant de revenir à leurs activités de routine. Pour les parents, le plus important reste le retour de la sécurité afin de permettre à leurs enfants de reprendre le chemin de l’école et de manger à leur faim. Pour eux, les vêtements et les repas copieux de fêtes sont justes des accessoires. Harouna SAWADOGO a eu un regard particulier à l’endroit des enfants déplacés le jour

Lire la suite
1Burkina Faso Masbe Ndengar 13 juillet 2022

L’Aïd El-Kébir 2022 à Ouahigouya : « Nous peinons pour avoir à manger… »

Les musulmans ont célébré la « fête du mouton » le 09 juillet 2022.Considérée comme la plus grande fête du calendrier musulman, la tabaski commémore la force de la foi d’Ibrahim à son DIEU. À Ouahigouya, notamment au secteur 1, certaines personnes n’ont pas senti la ferveur de cette fête par faute de moyens. C’est le cas des personnes déplacées internes (PDI) qui se sont contentées du to couché le jour de la fête. « Nous peinons pour avoir à manger aujourd’hui, jour de fête de la tabaski, c’est du to couché que nous mangeons… » comme en témoigne Sanata

Lire la suite
1Burkina Faso Masbe Ndengar 8 juillet 2022

L’Aïd el-kebir 2022 à Ouahigouya : Les populations aux prises avec la vie chère

La crise sécuritaire et la crise alimentaire font du fil à retordre aux citoyens Burkinabès depuis quelques années. La population de Ouahigouya n’est pas en marge de cette situation difficile.Commerçants, éleveurs, consommateurs, etc ; et surtout ces personnes déplacées célèbrent de façon morose la « fête du mouton ». A la veille de la tabaski, votre reporter Filanga BADINI a tendu son micro à quelques citoyens. L’équipe de Semfilms souhaite une bonne fête de l’Aïd al-Adha à tous les musulmans tout en vous invitant à suivre cet élément.. https://www.youtube.com/watch?v=iGmF-5JlkXw

Lire la suite
1Burkina Faso Masbe Ndengar 6 juillet 2022

Ouahigouya : Le site d’accueil Youba2 inondé

Les personnes déplacées internes du site d’accueil Youba2 à Ouahigouya avaient exprimé leurs inquiétudes après le passage de la première pluie. C’étaient des inquiétudes bien fondées. En effet la pluie du 12 Juin 2022 n’a pas épargné ledit site, laissant ainsi les personnes déplacées internes dans le désarroi : Des tentes envahies par l’eau de la pluie et d’autres matériels endommagés. Retour sur cette inondation en images. https://www.youtube.com/watch?v=yqxH7rOJUYw

Lire la suite

𝐈𝐧𝐬𝐞́𝐜𝐮𝐫𝐢𝐭𝐞́ : 𝐋𝐚 𝐫𝐞́𝐬𝐢𝐥𝐢𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐩𝐞𝐫𝐬𝐨𝐧𝐧𝐞𝐬 𝐝𝐞́𝐩𝐥𝐚𝐜𝐞́𝐞𝐬 𝐢𝐧𝐭𝐞𝐫𝐧𝐞𝐬

Le Burkina Faso est confronté à une crise massive de déplacements internes depuis quelques années. Ces déplacements sont causés en partie par l’insécurité grandissante. Le nombre de personnes déplacées internes (PDI) s’accroît de jour en jour.Ouahigouya, ville située dans la région du Nord du Burkina, accueille un nombre important de ces déplacés internes depuis 2017. Malgré la répétition des attaques et les conditions de vie difficiles, les déplacés internes sont résilients face à la crise. Ils sont nombreux ces déplacés qui ont espoir que l’insécurité prendra fin un jour. C’est l’exemple de Mohamadi ZANGA qui se prononce en ces termes

Lire la suite

La troupe ACATRAL outillée en technique de création de pièce théâtrale

La formation sur les techniques de création de pièce théâtrale débutée le 22 juin dernier a pris fin ce 26 juin 2022. C’était une formation organisée par L’Association Semfilms à l’intention de la troupe ACATRAL de Dori en vue de renforcer les capacités des acteurs en techniques de création de pièces théâtrales basée sur la paix, la résilience et la cohésion sociale. Durant ces 05 jours de formation, les acteurs ont renforcé leurs capacités en technique de jeux d’acteurs et leur conduite en jocking. À l’issue de cette formation, la troupe Acatral va créer et monter des pièces de théâtre

Lire la suite