1Burkina Faso Masbe Ndengar 31 octobre 2022

Ouahigouya : Après plus d’un mois de la rentrée scolaire, des libraires crient à la mévente

Nous sommes à plus d’un mois après la rentrée scolaire 2022-2023. Les élèves sont en pleines séance de cours. Depuis des années l’insécurité perturbe les études de certains élèves dans les zones à fort defis sécuritaires.C’est le cas à Ouahigouya. Cependant si l’insécurité ne facilite pas la tâche aux élèves, il n’en demeure pas moins pour les libraires qui faisaient autrefois des bénéfices à chaque rentrée scolaire. En effet,cette année,la situation est encore plus tendue chez ses libraires qui pointe du doigt l’insecurité comme principale cause de leur problème à Ouahigouya. https://www.youtube.com/watch?v=I3SBIxcnU-U

Lire la suite
1Burkina Faso Masbe Ndengar 31 octobre 2022

Ciné Droit Libre décentralisé : Le lancement officiel a eu lieu à Kaya

Une équipe de l’association Semfilms conduite par son président Luc Youlouka DAMIBA a procédé au lancement officiel du festival Ciné Droit Libre décentralisé (CDL) le  22 octobre 2022 à KAYA dans la région du centre nord. L’activité a été marquée par deux évènements majeurs : l’installation officielle du club Ciné Droit Libre, section de Kaya dans la matinée et des projections de deux films dont « Watba, les arrivants » et « Zalissa » dans la soirée. Il est important de noter que c’était la première projection grand public de « Watba, les arrivants », un film réalisé par Gideon

Lire la suite
1Burkina Faso Masbe Ndengar 24 octobre 2022

Crise sécuritaire: «Au Burkina Faso nous sommes tous affectés par l’insécurité»

Le secteur de l’artisanat à l’instar des autres secteurs d’activités est fortement touché par l’insécurité au Burkina Faso. A Ouahigouya, dans le quartier bobossin se trouve un grand atelier de recyclage des métaux. Notre reporter Reine MEDAH  a rendu visite à ces recycleurs pour s’impregner des défis auxquels ils font face dans ce contexte de crise sécuritaire. Il ressort de cette visite que la crise a fortement affecté l’artisanat comme en témoigne le chef de l’atelier, Lassané KONATE en ces termes: «Au Burkina Faso nous sommes tous affectés par l’insécurité, personne n’est à l’abri». Suivez son reportage https://www.youtube.com/watch?v=h5RA0YAOm1I

Lire la suite
1Burkina Faso Masbe Ndengar 14 octobre 2022

Rentrée Scolaire 2022-2023:Augmentation des prix des fournitures scolaires

Les élèves ont repris les cours il ya environ deux semaines.Certains parents s’en pressent toujours dans les librairies pour payer les fournitures scolaires de leurs enfants. A Fada N’Gourma ,notre reporter a tourné son regard vers une librairie de la place pour voir l’engouement du marché. Il ressort de ce constat,que les prix des fournitures scolaires ont connu une hausse. Une situation qui ne facilite pas la tâche des parents d’élèves. Suivez le reportage de Séverin DAHIDA https://www.youtube.com/watch?v=haErXxWu1II

Lire la suite
1Burkina Faso Masbe Ndengar 14 octobre 2022

Édith SAWADOGO: «Je n’ai ni bic,ni cahier donc je ne pourrai pas aller à l’école»

Cela fait plus d’une semaine que les élèves ont repris le chemin de l’école au Burkina Faso.Certains élèves sont heureux parceque leurs frais de scolarité ont été payés et  ils ont déjà reçu leurs fournitures scolaires. D’autres par contre sont toujours à la maison par faute de fournitures scolaires et frais de scolarité. C’est le cas de Édith SAWADOGO, élève déplacée interne à Fada N’Gourma qui s’exprime en ces termes:« comme je n’ai rien,je ne pense pas aller à l’école pour le moment». Elle demande aux bonnes volontés de lui venir en aide pour lui permettre de rattraper les cours.

Lire la suite
1Burkina Faso Masbe Ndengar 14 octobre 2022

Situation nationale à Ouahigouya:Les populations donnent leurs avis sur le capitaine Ibrahim TRAORÉ

En attendant les conclusions des assises nationales qui s'ouvrent ce vendredi pour déterminer la ligne directive de la transition , suivez les appréciations des populations de Ouahigouya sur le capitaine Ibrahim TRAORE . C'est un  micro-trotoir réalisé par notre reporter Filanga BADINI https://www.youtube.com/watch?v=_9NxMkHrxdk

Lire la suite
10 mn Masbe Ndengar 11 octobre 2022

Reine MEDAH : Journaliste mobile hors pair à Ouahigouya

Reine MEDAH est une journaliste mobile, correspondante de Droit Litre TV à Ouahigouya dans la région du Nord. Comme elle, ils sont une dizaine de jeunes journalistes mobiles (MOJO) au Nord et au Sahel formés par Semfilms et qui réalisent des reportages pour alimenter les programmes de la Droit Libre TV. Ces MOJO prennent d’énormes risques dans le cadre de leurs activités sans compter sur les difficultés auxquelles ils font face quotidiennement. Suivez plutôt le portrait d’une battante, la mobile journalist Reine MEDAH dans ce reportage https://youtu.be/3SJDlG-RTy4

Lire la suite
1Burkina Faso Masbe Ndengar 22 septembre 2022

Marche- meeting-Ouahigouya : La coalition des OSC du Nord déplore “ l’acte’’ des autorités

Le 17 Septembre dernier, la coalition des organisations de la société civile du nord prévoyait une grande marche à Ouahigouya pour dénoncer la crise sécuritaire et humanitaire en vue d’interpeler les autorités burkinabè à prendre leur responsabilité. Cette marche a été empêchée par l’autorité publique qui a brandit l’interdiction de manifestation à caractère associatif. La marche s’est vue transformée en meeting où les militants ont pu exprimer    leur colère. Retour sur cette marche-meeting avec notre reporter Harouna SAWADOGO. https://www.youtube.com/watch?v=hrLaOHyO8R4

Lire la suite
1Burkina Faso Masbe Ndengar 7 septembre 2022

Insécurité : Ousseni SAVADOGO déplacé interne et rebouteur hors pair à Ouahigouya

Ousseni SAVADOGO est une personne déplacée interne et rebouteur vivant à Ouahigouya. Il a fui son village d’origine Ingaré pour raisons de sécurité. Il peut recevoir 50 à 60 patients par jour. Cependant, il rencontre plusieurs difficultés qui limitent son travail. Notre reporter Harouna SAWADOGO a décidé de faire un zoom sur son activité et voici son reportage. https://www.youtube.com/watch?v=f8zzSqiKXEM

Lire la suite

« Dialoguer avec les groupes armés terroristes : Une alternative pour la résolution de la crise sécuritaire »

Face à l’insécurité qui sévit dans la région du nord comme dans la plupart des régions du Burkina Faso, les producteurs agricoles de Kossouka sont inquiets. Ils pensent qu’un dialogue entre les autorités burkinabè et les groupes armés terroristes pourrait être une alternative pour résoudre la crise sécuritaire au Burkina Faso.  Pour eux, le dialogue permettrait aux deux parties de trouver un consensus. Pour rappel, Kossouka est une commune située dans la province du Yatenga au Burkina Faso. Écoutez ces producteurs au micro de Inoussa OUÉDRAOGO. https://www.youtube.com/watch?v=-8E7miT49E4

Lire la suite