1Burkina Faso Ismael COMPAORE 30 septembre 2020

Le SYNATIC invite ses membres à se tenir prêts pour « barrer la route à la forfaiture du ministre Dandjinou »

La déclaration qui suit émane du SYNATIC faisant état de la crise que « traversent les médias publics ». Le Bureau national appelle à la mobilisation de ses membres en vue de « reprendre la lutte afin de barrer la route à une nième forfaiture du ministre Dandjinou et ses acolytes ». Pour le SYNATIC leurs « intentions sont claires : liquider les médias publics et leur organisation de lutte qu’est le SYNATIC ». Nous vous livrons in extenso cette déclaration. La crise que traversent les médias publics depuis maintenant cinq (5) ans a plus que pris le tournant de la répression et toutes sortes de

Lire la suite

Burkina : Le Centre de Presse Norbert ZONGO présente son rapport sur l’état de la liberté de la presse

Ce vendredi 3 mai, le monde commémore la Journée Internationale de la Liberté de la Presse. Le Centre National de Presse Norbert ZONGO (CNP-NZ) l’a célébré cette année à Ouagadougou, en présentant son rapport 2018 sur l’état de la liberté de la presse au Burkina Faso. Reporters Sans Frontières publiait, il y a un mois, son classementmondial sur l’état de la liberté de la presse. Rapport dans lequel, lepays de "Henri Sebgo" pouvait s’enorgueillir car il fait un bon de 5places par rapport au précédent classement. Le rapport du CNP-NZapparait comme un diagnostic "national" de l’état de la liberté de

Lire la suite
1Pays root 28 août 2019

Liberté de la presse 2019 : le Burkina Faso classé parmi les réussites du continent Africain

Le pays du célèbre journaliste d’investigation Norbert Zongo a visiblement de quoi se réjouir. Le dernier rapport de "Reporters Sans Frontières" (RSF) classe le Burkina Faso 5 places plus haut par rapport à 2018. « Le Burkina Faso se classe parmi les réussites du continent africain en matière de liberté de la presse... », précise le rapport. En effet, le pays occupe la 36ème place au plan mondial. RSF dans son dernier rapport, estime qu’au Burkina Faso, le « paysage médiatique est dynamique, professionnel et pluraliste ». Il est vrai qu’à la faveur de l’insurrection de 2014 et du départ du président Blaise COMPAORE,

Lire la suite
1Burkina Faso root 21 août 2019

Burkina : Marc, de drogué à moniteur d’auto-école

Aboubacar Camara est collecteur d’ordure à Conakry. Marié et père de 10 enfants, il pratique ce métier depuis plus de 20 ans. Chaque jour, à l’aide de son tricycle, il sillonne les domiciles des abonnés de la société dans laquelle il travaille pour la collecte des ordures. C’est peu de dire que Conakry est sale. De nombreuses familles ne sont pas encore abonnées à des structures spécialisées pour la collecte de leurs ordures à domicile. Celles qui sont abonnées souffrent de l’inexpérience et de l’inorganisation de certaines structures de collecte. La Guinée doit se doter d’une politique publique cohérente de

Lire la suite
1Burkina Faso root 21 août 2019

Au Burkina Faso, les personnes albinos disent non au cancer de la peau

La journée internationale de sensibilisation à l’albinisme est célébrée ce 13 juin 2019. Au Burkina Faso, pour cette cinquième édition, l’Association Burkinabè pour l’Inclusion des Personnes Albinos (ABIPA) a convié la presse pour le lancement de ses activités. Ce 13 juin est une journée importante pour les albinos du monde. « Toujours aussi fort » est le thème retenu cette année par l’Organisation des Nations Unies (ONU). A travers ce thème, l’ONU veut de reconnaître, célébrer et encourager la force des personnes vivant avec l’albinisme. Le président de l’ABIPA, Fabéré SANON est dans le même ordre d’idée : les personnes albinos sont à

Lire la suite
1Burkina Faso root 21 août 2019

Série « Entre nos murs » : Bientôt une suite à « La famille démocratique »

Le tournage de la série « Entre nos murs », a été lancé le 08 mars derniers à Ouagadougou. Cette série écrite et réalisée par Inoussa Kaboré est produite par Semfilms Production. Faisant suite à « La famille démocratique », elle s’articulera autour du genre, avec l’entrée en scène de nouveaux acteurs.

Lire la suite
1Burkina Faso root 21 août 2019

Koglzaaka : Quand les femmes assainissent la ville de Ouagadougou

L’association Koglzaaka et le Groupement d’Intérêts Economiques - Action et la Protection de l’Environnement (GIE-APE), qui réunis uniquement des femmes, font de la propreté de la ville de Ouagadougou leur combat quotidien. Elles sont spécialisées dans la collecte, le tri, la transformation et la valorisation des déchets. Malgré leur bonne volonté et l’envie de vivre pleinement de cette activité, les difficultés ne manquent pas. Elles sont confrontées à l’incivisme des producteurs de déchets et surtout à la mévente des produits issus de la valorisation de ces déchets.

Lire la suite