Articles Yasser BELEMLOUGRI 17 octobre 2019

Guinée : la mort de quatre personnes dans des manifestations fait craindre de nouvelles arrestations

Ceci est un communiqué de presse d’Amnesty International sur la situation socio-politique en Guinée Conakry. L’organisation des droits humains invite les autorités guinéennes à « commencer par faire en sorte que les personnes arrêtées arbitrairement pour avoir organisé les manifestations soient libérées immédiatement et sans condition ». En réaction à l’homicide d’au moins quatre personnes lors des manifestations du 14 octobre 2019 contre une éventuelle révision de la Constitution qui permettrait au président guinéen Alpha Condé de se présenter aux prochaines élections, François Patuel, spécialiste de l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International, a déclaré : « L’utilisation généralisée de gaz lacrymogène et de munitions

Lire la suite
Articles Yasser BELEMLOUGRI 16 octobre 2019

Burkina : « Aucun pays ne peut confier sa défense à un autre sans être le vassal de celui-ci » (Balai Citoyen)

Ceci est une déclaration du mouvement le Balai Citoyen parvenue à notre rédaction. Dans ce document, l’organisation de la société civile proteste contre l’interdiction de la marche anti-impérialiste prévue par l’Organisation Démocratique de la Jeunesse (ODJ). A l’occasion de la 4e édition des Journées Anti-Impérialistes organisées par l’Organisation Démocratique de la Jeunesse (ODJ) du Burkina Faso en collaboration avec d’autres organisations et syndicats sous le thème « Impérialisme et terrorisme en Afrique : causes et perspectives pour les peuples en lutte pour leur libération nationale et sociale », les organisateurs, conformément à l’article 10 de la loi n°022/97/11/AS portant liberté de réunions et

Lire la suite
Articles Yasser BELEMLOUGRI 20 septembre 2019

Burkina : Des organisations de la société civile exigent la libération de Valsero et des prisonniers d’opinion au Cameroun

Dans la déclaration qui suit, plusieurs organisations de la société civile burkinabè exigent la libération de Valséro et de tous les prisonniers d’opinion au Cameroun. Depuis le 26 janvier 2019, ABE Gaston, plus connu sous le pseudonyme de Valsero, est détenu en prison dans son pays pour ses opinions, par les autorités camerounaises, coutumières de ces faits. Artiste musicien et activiste de la démocratie, de la liberté d’expression et de la bonne gouvernance au Cameroun et en Afrique, Valsero avait séjourné en juin 2015 au Burkina Faso, dans le cadre de la onzième édition du festival « Ciné Droit Libre » qui

Lire la suite
Articles Yasser BELEMLOUGRI 17 septembre 2019

An IV de la résistance : « Notre pays ne doit plus jamais connaitre de putsch »

Ceci est un message du mouvement le Balai Citoyen sur la commémoration de l’an IV de la résistance au putsch de septembre 2015 au Burkina Faso. Peuple du Burkina Faso,Camarades militant-e-s, cibals et cibelles,Aujourd’hui 16 septembre 2019, cela fait quatre années jour pour jour que notre peuple, civils comme militaires, dans un élan patriotique, affichait une résistance farouche au putsch du général félon Gilbert DIENDERE et sa horde du Régiment de Sécurité Présidentiel (RSP). En cette journée anniversaire, nous nous inclinons d’abord en mémoire des disparus, ceux-là même qui sont tombés au front de la résistance ; nous souhaitons également un

Lire la suite
Burkina Faso Yasser BELEMLOUGRI 17 septembre 2019

Conflit agriculteur – éleveur à Fada N’Gourma : Le bétail débarque, les paysans plient bagages

https://youtu.be/0CBBAtZAW8g Des maisons détruites. De vastes champs dévastés par les animaux sous les regards impuissants des agriculteurs. C’est un visage de tristesse que Potiammanga présente. Potiammanga, c’est ce village situé à quelques encablures de Fada N’Gourma, réservé pour être une zone de pâture depuis les années 1980, selon le maire de Fada N’Gourma. Les paysans qui y sont installés depuis des années refusent de quitter la zone, en cette saison de pluie. Selon les autorités municipales, ils ont reçu à plusieurs reprises l’ordre de quitter cette zone, mais cet ordre n’a pas été exécuté. Ce refus a donc occasionné des

Lire la suite
Articles Yasser BELEMLOUGRI 1 juillet 2019

Incarcération de Valséro : « Un aigle n’a pas sa place en cage » (Elom 20ce)

« Par nos actions, nous devons prouver nos prédictions sur l’avenir. » George Jackson. 1er Juillet 2019, l’année entame sa descente. Ce lundi, cela fait 157 jours que Valsero et Faucon Amente (ingénieur son) sont à l’ombre des murs de la prison centrale de Yaoundé. Une pensée à eux, et à tou.te.s les prisonnier.e.s politiques en Afrique et dans le monde. Le groupe de rap Dead Prez a dit dans le tire « Behind Enemy Lines » que : « You ain’t gotta be locked up to be in prison (Vous n’avez pas besoin d’être enfermés pour être en prison) ». Je ne parle donc pas juste de ceux

Lire la suite

La CAN, les délestages et les doses d’alcool

Depuis quelques jours, c’est la grande messe du football sur le continent africain. Mais au Niger, les matchs sont difficiles à suivre. Ça fait quelques moments déjà que la population est constamment plongée dans le noir. Avec la seule brasserie du pays qui vient de fermer, la CAN 2019 s’annonce compliquée. Sans être trop fan du ballon rond, je sais quand-même reconnaître une coupure d’électricité en plein match de foot. Pas parce que la télé s’arrête d’un coup. Non ! Mais plutôt lorsque les téléspectateurs grondent, envahissant tous les recoins de mon ghetto, et dissimulant momentanément les bruits que font la

Lire la suite

Burkina Faso : la FIJ appelle au retrait de la réforme du Code pénal

L’Assemblée nationale du Burkina Faso a adopté le 21 juin une réforme du Code pénal qui prévoit jusqu’à dix années de prison pour la diffusion d’informations relatives aux opérations militaires. La Fédération internationale des journalistes (FIJ) et l’Association des journalistes du Burkina (AJB) appellent à l’abandon de cette loi qui constitue une violation caractérisée de la liberté de la presse. La réforme est présentée par le gouvernement comme un moyen de renforcer la lutte contre les groupes terroristes, notamment l’organisation Etat islamique et le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, dont les attaques se font de plus en

Lire la suite

Burkina Faso : Le nouveau code pénal pourrait conduire jusqu’à dix ans de prison pour diffusion d’information sur les opérations militaires

Le projet de loi portant modification du code pénal contient des dispositions qui restreignent les libertés publiques en particulier les libertés d’expression et de presse et le droit à l’information au Burkina Faso, ont déclaré aujourd’hui Amnesty International, le Centre d’information et de formation en matière de droits humains en Afrique (CIFDHA), le Centre pour la qualité du droit et la justice (CQDJ) et l’Association des bloggeurs du Burkina (ABB). Alors que le parlement examine demain le projet de loi, les organisations relèvent le risque de criminalisation de l’activité des défenseurs des droits humains, des journalistes, des acteurs des réseaux

Lire la suite